Vous êtes ici : Accueil > Nos dossiers > Énergies > Nucléaire > CapRadioactivité > Radioactivité en presqu’île guérandaise : prises de mesures de (...)
Publié : 5 décembre

Radioactivité en presqu’île guérandaise : prises de mesures de l’IRSN

Suite aux différentes alertes lancées par le collectif Cap Radioactivité (dont est membre fondateur l’association Vert Pays Blanc et Noir) tant auprès des communes que des services de l’Etat, l’Institut de Radioprotection et de Sécurité Nucléaire a été mandaté pour effectuer des mesures sur des sites publics présentant des niveaux de radioactivité inquiétants constatés après un assainissement insuffisant de la part d’AREVA.

Ainsi, le 21 novembre 2017, quatre représentants de l’IRSN ont fait le déplacement en presqu’île guérandaise : ingénieurs et techniciens. Trois sites ont été mesurés : le chemin du Bout de Bois à Guérande – Le parking de l’ancienne mine de Piriac – Le parking Port Lorec (ce site public, non prévu initialement devrait cependant faire partie du rapport en raison de la nature du lieu et du niveau de radioactivité constaté). Des membres du collectif étaient présents lors de ce déplacement témoignant ainsi de la volonté de part et d’autre d’un travail en commun.

Le rapport définitif devrait être rédigé par l’IRSN en début d’année 2018 et devrait faire l’objet de préconisations.

Mais, en raison de la fréquentation du parking de Port Lorec, situé en bordure de mer, le collectif Cap Radioactivité a adressé un courrier aux services de l’Etat sollicitant l’organisation d’une réunion avant le printemps 2018 concernant d’une part les parcelles privées contaminées sur les communes de Guérande et de Piriac, et d’autre part les décisions à prendre pour sécuriser ce parking avant le début de la prochaine saison touristique.